Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ferrari Helldo Collection
  • Ferrari Helldo Collection
  • : Ma modeste collection de miniatures Ferrari au 1/43ème et quelques 1/18ème, des news sur Ferrari et la Scuderia, présentation des modèles de la marque aussi bien GT que F1
  • Contact

Choose your language

Recherche

Statistiques

Compteur Global

Sondage

24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:04

La série des Ferrari 340MM (comme Mille Miglia) est extrêmement restreinte : une dizaine d'unités, dont la plupart furent transformées en 375MM.

Conçue en 1953 pour s'aligner dans les premiers championnats du monde des voitures de sport, elle avait été carrossée par Vignale et fut présentée comme une extension, plus puissante de la 340 Mexico. Elle était équipée du V12 de 4.1 l, qui développait plus de 300 ch à 6 600 tr/min, d'une boîte de vitesses à cinq rapports et d'un embrayage multidisque typé compétition.

Montée sur un empattement plus court (2,50 m) et une voie avant plus large que la 340 America, elle s'imposa dès ses deux premières épreuves, au Tour de Sicile avec le pilote Luigi Villoresi et aux fameuses Mille Miglia avec Gianni Marzotto. Pour les 24 heures du Mans, la 340MM fut rallongée et équipée d'un moteur de 4,5 l. L'histoire était terminée.

Une 342 America version routière de 340, fut également réalisée en novembre 1952 pour un client suisse. Plus volumineuse, plus lourde, elle était équipée d'une conduite à gauche, contrairement aux 340, qui, comme presque toutes les voitures de course, possédaient une conduite à droite.

 

*

 

Technical Specifications

Engine

Front

longitudinal 60° V12, light alloy

Timing gear

2 valves per cylinder, single overhead camshaft per cylinder bank

Bore and stroke

80 x 68 mm

Unitary and total displacement

341.80 / 4,101.66 cc

Compression ratio

8:1

Maximum power

300 bhp at 6,600 rpm

Transmission

Dry, multi-plate clutch, 5-speed gearbox + reverse, ZF limited-slip differential

Chassis

Elliptical section steel tubes

Front suspension

Independent, double wishbone, single transverse leaf spring

Rear suspension

Live axle, semi-elliptic longitudinal leaf springs

Wheelbase, front and rear track

2,500/1,325/1,320 mm

Kerb weight

850 kg

Fuel tank

177 litres

Top speed

240 km/h


Pinin Farin Berlinetta

4 0236MM, 0318AM, 0320AM, 0322AM

Touring Spyder

2 0268AM, 0294AM

Vignale Spyder

4

0280AM, 0284AM, 0324AM, 0350AM

 

 

 

Repost 0
Published by Helldoween - dans 1950-54 - 340MM
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:49

 

Ferrari 166MM - 01

Ferrari 166MM - 02Ferrari 166MM - 03

Ferrari 166MM - 04

Ferrari 166MM - 05

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:38

 

La Ferrari 166 MM / Sport fut produite de 1948 à 1949 par la marque Ferrari.

  • 1 motorisation (2 litres de 140 ch)

La Ferrari 166 MM / Sport a été produite en 38 exemplaires. Elle est la première Ferrari de compétition, la première à participer à un Grand Prix avec le Prince Igor Troubetzkoy à Monaco et la première Ferrari à remporter les 24 Heures du Mans, en 1949 avec Luigi Chinetti et Lord Selsdon.

Ferrari 166MM Barchetta.JPG

 

Années de production 1949-1951
Production 38 exemplaires
Classe Sportive de prestige
Usines d’assemblage Maranello, Italie
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12, 2x1 arbre à cames en tête
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 1 995 cm3
Puissance maximale 115 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle 5 vitesses
Poids et performances
Poids 950 kg
Vitesse maximale 180 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosseries Coupé 2 portes
Freins Tambours
Dimensions
Longueur 4 480 mm
Largeur 1 970 mm
Hauteur 1 130 mm

 

 

 

Dans la vidéo, celui qui filme la 166 MM est à bord d'une 328 GTS de 1987

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:23

Ferrari 125 S - 01

Ferrari 125 S - 02

Ferrari 125 S - 03

Ferrari 125 S - 04

Ferrari 125 S - 05

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:13

 

http://www.forum-auto.com/uploads/200504/le_baron_rouge_1113262862_1.jpg http://www.forum-auto.com/uploads/200504/le_baron_rouge_1113262878_2.jpg
Ferrari 125 S
 
Mise en chantier au lendemain du second conflit mondial, la première Ferrari représente un projet ambitieux. Elle retient la noble architecture du moteur V12, laquelle caractérisera toute l'histoire de la marque. D'une cylindrée de 1,5 litre, la 125 S, dont la mécanique est signée Colombo, quitte l'usine en 1947. Confiée à Franco Cortese, elle court sur le circuit de Plaisance le 11 mai 1947. Deux semaines plus tard, le même pilote remporte à son volant le Grand Prix de Rome. C'est la première victoire Ferrari. Le moteur sera ensuite porté à 1,9 litres (159) et 2 litres (166).

 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI 125 S

 
Informations générales
Catégorie: Course/Rallye/Enduro
Année de première édition: 1947
Année de dernière édition: 1947
 
Le moteur
Type de moteur: V12 à 60°
Disposition: Longitudinal avant
Nombre de soupapes: 24 soupape(s)
Énergie: Essence
Cylindrée: 1497 cm³
Alésage course: 55 x 52.5 mm
Compression: 9.5:1
Alimentation: 3 carburateurs double-corps Weber 30DCF
Puissance: 118 ch à 6800 tr/min
Couple: 162 Nm (16.5 mkg) à 4500 tr/min
 
La transmission
Type de transmission: Propulsion
Boîte de vitesses: Manuelle 5 rapports
 
Le châssis et les roues
Suspensions avant: Doubles triangles, ressorts à lames transversaux
Suspensions arrière: Live essieu, ressorts à lames semi-elliptiques, amortisseurs hydrauliques et barre antiroulis
Freins avant: Tambours
Freins arrière: Tambours
 
Les dimensions
Longueur: 3450 mm
Largeur: 1480 mm
Hauteur: 1100 mm
Empattement: 2420 mm
Voies avant: 1255 mm
Voies arrière: 1200 mm
Poids: 750 kg
 
Les performances
Vitesse maximale: 155 km/h
Rapport Poids/Puissance: 6.356 kg/ch
Rapport Puissance/Litre: 78.824 ch/litre

 

 

 

 

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 19:00

Oui je sais, comme tous les amateurs de voitures de sports et en particulier les ferraristes, je suis un doux rêveur.

Un rêveur qui carresse l'espoir d'avoir un jour enfin accès à autre chose qu'un modèle 1/43ème ou 1/18ème, et même si comme les autres je saute sur la moindre occasion à portée de quelques encablures pour voir une production de Maranello, au delà du plaisir déjà énorme d'en croiser une et même d'en toucher une autrement qu'avec les yeux, le rêve le plus fou reste d'en posséder une dans mon propre garage.

Alors oui, ça coûte cher, même très cher.

C'est un gouffre à carburant, ça on le sait et on s'en doute.

C'est une fortune en entretien, sans parler des pneus dont les factures habituelles sur nos "bolides" de tous les jours nous hérissent le poil alors que dans le cas d'un "cheval rouge" c'est autrement plus impressionnant en terme de coût.

Mais qu'importe! Le truc c'est d'en avoir une et peu importe les conséquences, nous ferons l'effort sans nous plaindre car nous aurons enfin notre graal sous la main.

Alors on commence à tirer des plans sur la comète, on regarde les forums et les articles que publient les heureux possesseurs de ce joujou sur 4 roues. Puis on scrute les petites annonces en regardant ce qu'on peut trouver en occasion (oui le neuf c'est trop cher pour le commun des mortels) et on se surprend à trouver quelques "vieilles" Ferrari pour le prix d'une bagnole moderne que tous les voisins peuvent avoir.

Mais le truc, c'est d'avoir une Ferrari! Même si elle n'est pas neuve, on s'en fout, du moment qu'elle est belle (mais elle le sera toujours), qu'elle est rouge (what else?), que la carrosserie et l'intérieur sont impeccables (forcément) et que le moteur a eu un entretien qui ne souffre d'aucun problème ou oubli.

Alors oui, je m'y suis intéressé après avoir visité un autre bolide (neuf celui-là) mais d'une autre marque car le rêve me semblait encore et toujours inaccessible.

L'avantage de cet autre bolide, c'est que non seulement il est neuf, bien équipé en confort moderne mais surtout peu cher (c'est relatif) pour des performances fortement intéressantes!

Oui, j'ai osé avoir regardé autre chose qu'un "Cavellino Rampante"....mais elle était si jolie!

 

http://blog.autoplus.fr/addx/wp-content/uploads/2009/04/2010-nissan-370z-roadster-24.jpg

 

Oui je sais....quoique j'aurai pris une autre version que le roadster...

 

Mais entre deux, j'ai eu vent d'un petit bolide rouge à vendre d'occase dans mon humble ville.

Alors ni une ni deux, j'y vais!

Ben oui, faut que je compare ce que la belle a à offrir qui m'éviterait d'aller voir le menu ailleurs.

Donc rendez-vous est pris pour visiter la "belle rouquine". Et là, elle me tend ses 4 roues (même un cheval n'a pas de bras!) dans sa très belle livrée rouge.

 

 

http://desmond.yfrog.com/Himg24/scaled.php?tn=0&server=24&filename=ferrarif355berlinettaca.jpg&xsize=640&ysize=640

http://desmond.yfrog.com/Himg820/scaled.php?tn=0&server=820&filename=ferrarif355berlinettaca.jpg&xsize=640&ysize=640

 

 

Magnifique non?

Mais voilà....si son état est proche de la perfection pour un bolide de 16 ans d'âge, elle n'en demeure pas un véhicule un poil "dépassé" pour cette époque.

Quoi!? Je vous entends déjà meugler au fond de vous pour ce que je viens de dire.

J'ai beau être fan de la marque italienne, ça ne m'empêche pas de vouloir un peu plus qu'un moteur et un châssis. Qui aime bien châtie bien paraît-il....

Si j'avais l'argent, j'aurai vraiment hésité, mais voilà, Ferrari n'a pas brillé par ses intérieurs pendant fort longtemps malgré un prix fort à la base, et face à une "jeunette", certes moins musclée de 60 chevaux, qui affiche des prétentions magnifiques pour un tarif moindre, ça laisse le client potentiel avec un dilemme.

C'est bien simple, malgré le très bon entretien de la F355 présentée, j'avais l'impression de voir l'intérieur de la R18 TS de mon père....et celle-ci est de 1981! 13 ans d'écart entre la R18 et la F355 et on a l'impression qu'il ne s'est rien passé dans le monde automobile!

Ouep, ça fait mal quand la réalité vous rattrape.

Alors je me suis fait une raison malgré cette énorme attirance pour la belle rouquine qui nous offre des charmes extérieurs avec du répondant sous le capot, mais la Nissan a des atouts....alors en attendant, ça sera peut être un choix futur....mais j'ai bien dit en attendant.

Oui car le rêve demeure et j'ai commencé à scruter à partir de quel modèle, Ferrari commence à être capable de proposer un rapport extérieur/intérieur attractif.

En gros, il me faudra attendre qu'une F430 soit à la portée de ma bourse (dont la côte n'est pas franchement en hausse en ce moment) pour enfin prétendre à obtenir un bolide capable d'un minimum de confort. Je ne m'en fais pas pour la sportivité du bolide même avec les années, une Ferrari reste une Ferrari avec ses qualités et ses défauts. Alors autant choisir un rêve avec le moins de défauts possible.

 

Malgré cela, Ferrari nous propose de belles choses sur son site et même la possibilité de nous faire encore rêver en préparant un bolide actuel de la marque à notre mesure. Et là, il y a de quoi être servi...

 

J'ai donc préparé 2 belles pour entretenir mon rêve...

 

CALIFORNIA GT

 

 

http://desmond.yfrog.com/Himg233/scaled.php?tn=0&server=233&filename=californiado01.jpg&xsize=640&ysize=640

californiado03.jpg
californiado06.jpg
californiado16.jpg
californiado25.jpg
californiado26.jpg

FF

 

ffdo02.jpg
ffdo04.jpg
ffdo07.jpg
ffdo13.jpg
ffdo14.jpg
Même ma femme adore ces 2 bolides!
Alors si déjà les autres sont encore un peu trop élevés pour mes moyens, ceux-là sont encore plus inaccessibles malheureusement. Mais peut être qu'un jour....
I have a dream!
Repost 0
Published by Helldoween - dans I Have A Dream....
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:13

Ferrari Auto Avio - 01

Ferrari Auto Avio - 02Ferrari Auto Avio - 03Ferrari Auto Avio - 04Ferrari Auto Avio - 05

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:57

 

L'Auto Avio Costruzioni 815 ou AAC 815 est la première automobile créée par Enzo Ferrari. Suite à l'arrivée vers 1938 de l'ingénieur espagnol Wifredo Ricart (notamment responsable du développement des Pegaso après guerre) Ferrari quitte la Scuderia, l'écurie officielle d'Alfa Romeo.

 

Ce départ contraint Ferrari à dédommager Alfa Romeo, il devra également s'abstenir de faire courir des automobiles sous son nom pendant 4 ans. Profitant de ce vide dans le contrat, il entreprend donc la construction des Auto Avio Construzioni 815 en 2 exemplaires.

Il la motorise avec un 8 cylindres en ligne de 1 496 cm³ composé de deux 4 cylindres mis bout à bout, d'origine FIAT, le châssis est basé sur celui de la Fiat 508 Balilla (il est à noter que le journal automobile Rétro Viseur fait état d'une châssis devant beaucoup à Alfa Romeo) et la carrosserie Superlegera est signée Touring (d'après son procédé Flying Star).

Lorsqu'elle est engagée aux Mille Miglia 1940, le journal britannique Motor dévoile dans son édition du 1er mai 1940 la nouvelle "Ferrari 815".

Faute de pouvoir briller à leur époque, la guerre ne leur en a pas laissé le loisir, les AAC 815 ne laisseront qu'une trace anecdotique à leur époque. Elles participent de nos jours à des courses telles les Mille Miglia historiques.


 

Spécifications techniques
Châssis Barquette sur base Fiat 508 Balilla
Suspension avant Indépendante
Nom du moteur FIAT
Cylindrée 1 496 cm³
Configuration 8 cylindres en ligne, simple arbre à cames en tête
Position du moteur arrière
Boîte de vitesses manuelle
Nombre de rapports 4
Dimensions et Poids 625 kg

 

 

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 21:09

Présentation d’une nouvelle Ferrari unique à la Villa d’Este 


Maranello, le 19 mai 2011 – Le collectionneur et passionné de Ferrari new-yorkais Peter Kalikow s’est rendu à l’usine pour prendre possession d’une Ferrari Superamerica 45 unique en son genre. L’habillage intérieur de ce modèle unique a été effectué par Ferrari Design. Conçue et montée en interne, la voiture a été commandée par M. Kolikow pour célébrer ses 45 ans en tant que client Ferrari. Elle sera présentée publiquement le 20 mai lors du Concours d’élégance de la Villa d’Este.

Le design laisse sans voix. Le toit ouvrant en fibre de carbone intègre une vitre arrière. Le coffre a été totalement repensé pour accueillir le toit. Il est désormais en fibre de carbone et a été conçu pour minimiser la trainée et améliorer l'appui arrière.

La partie arrière de la carrosserie est colorée, s’intègre aux passages de roue arrière et incorpore des vitres de custode. La vue latérale se distingue par des doubles extracteurs d’air sur les ailes avant. La Ferrari Superamerica 45 possède également une calandre avant chromée et des montants de porte, rétroviseurs et poignées de porte en aluminium poli.

La Superamerica 45 est livrée avec une couleur Blu Antille, qui est la couleur d’une autre voiture importante de la collection du client : une Ferrari 400 Superamerica cabriolet de 1961 n° 2331SA. Les jantes sont colorées avec une finition diamant contrastée au niveau des rayons. Le toit et les autres éléments en fibre de carbone de la structure (rajout de pare-chocs avant, jupes latérales et diffuseur arrière) sont bleu nuit. Ce thème est repris dans le cockpit, qui possède une planche de bord et une zone conducteur de la même couleur.

La personnalisation a également été poussée à l’extrême dans l’habitacle. Il associe de façon élégante une garniture en cuir Cuoio et des inserts en fibre de carbone Blu Scuro et intègre un système d’infotainment tactile de dernière génération.

 

i

 

Source: Site officiel Ferrari

 

 

Repost 0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 22:48

Un petit blog sans prétention aucune qui présente ma petite collection de miniatures consacrées à Ferrari.

Celle-ci se compose surtout de modèles au 1/43ème qui est le format par excellence d'une collection de miniatures automobiles, mais vous y trouverez quelques unes au 1/18ème qui sont en fait mes plus anciens modèles avant que le virus du cheval cabré s'implante définitivement dans mes gênes.

 

Vitrine Ferrari 02-copie-1

 

Voilà l'état actuel de ma vitrine.

Les 1/18ème en bas, les premiers modèles au 1/43ème sur les 2 niveaux juste au-dessus avec 12 bolides par étage, et enfin les voitures de l'ère plus moderne de Ferrari où on en trouve 7 par étage ce qui permettra déjà d'en adjoindre encore quelques unes avant de devoir complétement la copie.

 

donc actuellement il y a 56 modèles au 1/43ème et 4 au 1/18ème.

Enfin au dernier étage, on trouve quelques bricoles de l'âge d'or de Williams en Formule 1.

 

En attendant la suite, vous pouvez parcourir le blog et ses différents articles, en allant dans le menu à gauche, choisir une catégorie ou bien regarder les derniers sujets parus juste au-dessus.

Si un modèle particulier vous intéresse, la recherche pourra peut être vous guider jusqu'à bon port.

Si toutefois le modèle que vous recherchez n'est pas encore en ligne, revenez tenter votre chance une autre fois lorsque le blod sera mis à jour, ou si vous préférez être mis au courant en premier, inscrivez vous à la newsletter en mettant votre adresse mail pour obtenir une alerte dès qu'un nouvel article est en ligne.

Pour l'instant je mets la priorité aux modèles que je possède en miniature, mais par la suite j'essaierai d'y adjoindre des infos avec photos et vidéos sur les autres modèles.

 

Bonne visite!

Repost 0
Published by Helldo - dans Introduction
commenter cet article