Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ferrari Helldo Collection
  • Ferrari Helldo Collection
  • : Ma modeste collection de miniatures Ferrari au 1/43ème et quelques 1/18ème, des news sur Ferrari et la Scuderia, présentation des modèles de la marque aussi bien GT que F1
  • Contact

Choose your language

Recherche

Statistiques

Compteur Global

Sondage

30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 18:11

Source: Motorlegend

 

1,48 million pour une Ferrari 330 GTS

 

RM Auctions a réalisé pour plus de 21 millions de dollars (16 millions d'euros) de ventes lors des enchères organisées samedi dernier à Fort Worth, au Texas, autour de la collection Don Davis. Une Ferrari 330 GTS de 1967 y a battu un record, en trouvant acquéreur pour plus de 1,936 million de dollars (1,48 million d'euros).

Comme toujours, des collectionneurs de tous horizons – quatorze nationalités représentées - s'étaient donné rendez-vous pour cette vente exceptionnelle où cinq véhicules ont franchi la barre symbolique du million de dollars.

Produite à seulement 99 exemplaires, la Ferrari 330 GTS de 1967 dessinée par Pininfarina et présentée dans une livrée « bleue obscure » a été adjugée 1 936 000 $ (1 480 000 €), décrochant ainsi le titre de 330 GTS la plus coûteuse jamais vendue aux enchères.

Deuxième meilleure vente du jour, une Ferrari 365 GTB/4 Daytona Spider by Scaglietti de 1973 a également trouvé acquéreur pour pour plus d'un million de dollars (1 650 000 €).

Repost 0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 21:57

http://idata.over-blog.com/4/47/35/32/Wallpaper/330-P4/Ferrari-330P4.jpg

 

 

Vous pouvez avoir accès à des fonds d'écrans gratuits, en Full HD (1920 x 1080), téléchargeables grâce aux liens présents sous chaque miniature telle que celle présentée juste au dessus.

Il faudra la plupart du temps copier/coller le lien dans la barre d'adresse de votre navigateur pour avoir accès à l'image dans la grandeur réelle.


Ces fonds d'écrans sont accessibles dans les pages du blogs en cliquant dans le menu concernant ces pages sur le côté gauche ou ici:  Fonds d'écrans 330 P4 .

 

Venez régulièrement sur cette page qui est mise à jour au fil du temps.

D'autres fonds d'écrans sont prêts à y être ajoutés prochainement.

Pour vous tenir au courant, abonnez-vous à la newsletter et ainsi ne manquez rien des nouveautés publiées sur le blog.

Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 09:36

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 01

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 02

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 03

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 04

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 05

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 06

Ferrari - 365 GTB-4 Daytona - 07

Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 09:05

 

http://h3.abload.de/img/ferrari-365-gtb4-dayt0em1.jpeg

 

 

FERRARI 365 GTB/4 Daytona

Gilles Bonnafous le 28/11/2002 - Motorlegend

    Perpétuant la tradition de la berlinette Ferrari, la 365 GTB/4 reçut la dénomination apocryphe de Daytona par référence à la victoire des voitures rouges aux 24 Heures de Daytona de 1967. Tout comme la 250 GT avait été baptisée " Tour de France " après ses succès dans la boucle hexagonale. Succédant à la 275 GTB/4, la Daytona est, comme sa devancière, une voiture de conception classique. Un manque d'audace qui lui sera reproché au moment de son lancement, surtout par comparaison à la révolutionnaire Lamborghini Miura, dont elle est la réponse de Maranello. En réalité, la vraie rivale de la Daytona est plutôt à chercher du côté de la Maserati Ghibli, à la même architecture conventionnelle et aux performances voisines. En cet âge d'or des GT, ces deux somptueuses créations, dont les lignes coupent le souffle, expriment les talents et les styles fort différents de Pininfarina et Giorgietto Giugiaro.
    Les premiers prototypes de la Daytona circulent en 1967. Ils sont motorisés par un nouveau V12 de quatre litres à culasses plates (les chambres de combustion sont formées par les cylindres), quatre arbres à cames en tête, trois soupapes par cylindre et double allumage. Ce moteur brillant (type 243) sera vite abandonné au profit d'une mécanique plus sage, le type 251. Il s'agit d'un 4,4 litres à quatre arbres à cames en tête et carter sec mais à deux soupapes par cylindre, simple allumage et chambres de combustion hémisphériques.
    http://images.forum-auto.com/mesimages/698517/ferrari-365-gtb-4-un-11_460x0w.jpg

    Présentée au salon de Paris de 1968, la Daytona fait sensation par son design. Pininfarina a réussi un design particulièrement racé, très évocateur de puissance et de virilité. La voiture reprend la silhouette de la 275 GTB/4 avec plus de force et de sensualité, et une surface vitrée en sensible progrès. Cambrée sur ses assises arrière à l'image d'un fauve, la Daytona jouit d'un style félin mariant habilement agressivité et souplesse des formes. Précédant un capot qui n'en finit pas, la proue est ceinturée d'un bandeau en perspex, qui accueille quatre phares apparents et domine une bouche fendue par deux demi-pare-chocs. Quant aux flancs, ils sont judicieusement allégés par un sillon courant le long de la caisse - l'artifice sera repris sur la 365 GT4 2 + 2. La voiture arbore de nouvelles roues en étoile à cinq branches, clin d'œil à la Formule 1. Celles-ci sont chaussées de pneumatiques Michelin, une première qui marque le début d'une longue collaboration entre Maranello et le manufacturier auvergnat.

    http://www.allsportauto.com/photoautre/ferrari/365/gtb4_spider_nart/1972_ferrari_365_gtb4_spider_nart_02_sb.jpg
    Fabriquée par Scaglietti, la Daytona est construite sur un châssis tubulaire fait de tubes ovales - une technique classique chez Ferrari. Son empattement de 2,40 mètres est identique à celui de la 250 GT et de la 275 GTB. Elle emprunte également à cette dernière l'architecture à moteur avant avec l'ensemble boîte de vitesses-pont implanté à l'arrière. Gavé par six carburateurs Weber double corps, le V12 ne développe pas moins de 352 ch à 7500 tr/mn, soit vingt chevaux de plus que la mécanique de même cylindrée montée sur les 365 GT 2 + 2 et 365 GTC (qui ne dispose que d'un seul arbre à cames en tête par rangée de cylindres). La vitesse frôle les 280 km/h et le kilomètre départ arrêté est abattu en 24,3 secondes.
     FERRARI 365 GTB/4 Daytona
    La Daytona ne sera commercialisée qu'au milieu de 1969, le temps de parfaire sa mise au point. Elle ne subira que peu de modifications au cours de sa carrière, la principale intervenant en 1971 : toutes les Daytona recevront alors les phares rétractables des modèles destinés au marché américain.
    Commentaires pendant l'essai en français:

    MOTEUR

    Cylindrée 4390 cm3
    Nombre de cylindres 12
    Disposition des cylindres en V
    Nombre de soupapes NC
    Alimentation 6 carbuareturs inversés Weber
    Puissance 352 ch à 7500 tr/min
    Couple maxi 431 Nm à partir de 5400 tr/min

    TRANSMISSION

    Roues motrices Propulsion
    Boite de vitesse 5 rapports placée à l'arrière et faisant corps avec le différentiel

    DIRECTION

    Direction Vis et écrou ZF
    Type NC
    Diamètre de braquage NC

    FREINAGE

    Freins avant Disques ATE, double circuit, servo
    Freins arrière Disques ATE, double circuit, servo
    Options NC

    ROUES/PNEUS

    Jantes 15 pouces
    Pneumatiques NC

    SUSPENSIONS

    Train avant Roues indépendantes, triangulations, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques Koni, barre stabilisatrice
    Train arrière Roues indépendantes, triangulations, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques Koni, barre stabilisatrice
    Controle de trajectoire NC

    DIMENSIONS ET CAPACITE

    Longueur 442 cm
    Largeur 176 cm
    Hauteur 124 cm
    Empattement 240 cm
    Poids à vide/PTAC 1620 kg
    Coffre mini NC
    Coffre maxi NC
    Réservoir NC

    PERFORMANCES

    Vitesse maximale 278 km/h
    0 à 100km/h 5.7 s

    CONSOMMATIONS

    Cycle urbain NC
    Extra urbain NC
    Mixte NC
    Emission de CO2 NC

    EQUIPEMENT SERIE

    Equipements principaux NC

    PRODUCTION

    Début de commercialisation 1968
    Repost 0
    9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 11:31

    Ferrari 330P4 - 01

    Ferrari 330P4 - 02

    Ferrari 330P4 - 03

    Ferrari 330P4 - 04

    Ferrari 330P4 - 05

    Ferrari 330P4 - 06

    Ferrari 330P4 - 07

    Repost 0
    9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 10:58

    http://www.instablogsimages.com/images/2009/04/24/le-mans-ferrari-330-p4_JFqsk_12.gif

     

     

    1967 voit la dernière évolution des 330 P1. Avec 3 soupapes par cylindre empruntées aux moteurs victorieux des GP de Formule 1 et alimenté par le système d'injection P3, la puissance des moteurs atteint les 450 ch.

    Les 330 P4 ont électrisé le monde de la course automobile quand une P 3/4, une P4 et une 412P passent la ligne d'arrivée en 1re, 2e et 3e position aux 24 heures de Daytona 1967 et devient le symbole de victoire contre les Ford GT40.

     

    Suite à l'échec du rachat de Ferrari, Henry Ford décide de contester la suprématie de la Scuderia dans le championnat du monde d'endurance et plus particulièrement aux 24 heures du Mans. En 1966, et ce après trois années d'efforts, le géant américain obtient un triplé aux en terre Sarthoise. Conscient de sa défaite aux célèbrissimes 24 heures du Mans face à Ford en 1966, Ferrari imagine une arme capable de terrasser le géant américain en endurance pour prendre sa revanche l'année suivante.

    Le directeur technique de la firme italienne à l'époque, Mauro Forghieri, reprend le V12 de la P3 par sagesse. Seul trois 330 P4 verront le jour : elles portent les numéros de châssis 0856, 0858, 0860 (cette dernière ne participera qu'à l'épreuve mancelle).

    Cette voiture permet à ferrari de réaliser un triplé aux 24 heures de Daytona (les P4 terminent 2ème et 3ème) pour la première manche du championnat. La Scuderia est absente à Sebring, mais obtient un doublé aux 1000 kilomètres de Monza. La seule P4 engagée aux 1000 kilomètres de Spa-Francorchamps doit finir 5ème suite à des problèmes de commande de boîte de vitesses.

    Arrivent les 24 Heures du Mans, où ferrari engage 7 voitures prétendantes à la victoire dont 3 330 P4 et une P4 ex-P3 (la voiture victorieuse à Daytona, châssis 0846), alors que Ford en engage 12 !

    0846 (n°20) : est confiée Amon & Vacarella
    0856 (n°24) : est confiée à l'écurie nationale belge avec Mairesse & "Beurlys"
    0858 (n°21) : Scarfiotti & Parkes
    0860 (n°19) : Klasse & Sutcliffe

    Les Ford tentent de distancer les Ferrari au début de l'épreuve, mais la tâche n'est pas facile. Au bout de 8 heures de course la n°20 abandonne sur incendie. Au lever du jour, il ne reste plus que 3 voitures dans chaque camp. La Ford MKIV n°1 est alors en tête. Les Ferrari décident de passer à l'attaque mais il est trop tard. La n°19 abandonne à la 19ème heure et Ferrari doit se contenter de la 2ème place de la 21 et la 3ème place de la 24.

    La dernière manche approche, et l'outsider Porsche a pris la tête du championnat devant Ferrari et Ford 3ème. Le titre se joue alors dans les stands entre la 330 P4 (alors recarrossée en spider pour le gain de poids avantageux sur ce tracé) de Amon & Stewart (0860) et la Porsche 910 moins gourmande. Mais la Ferrari termine 2ème derrière une Chaparral et s'octroie le titre grâce à un dernier arrêt éclair.

     

     

     

     

     

    http://img152.imageshack.us/img152/8260/08464jv1.jpg

     

    Récemment, plusieurs composants de la P3/4 0846 ont refait surface en la possession du collecteur de voiture James Glickenhaus, un ancien directeur de film et un magnat des valeurs boursières. Bien que David Piper (à qui il a acquis la voiture) et lui-même ont pensé qu'elle était l'un de quatre châssis des répliques construites avec la bénédiction d'Enzo Ferrari vers la fin des années 60, il s'avère que presque tout le châssis tubulaire et quelques autres composants de la P3/4 détruite ont été employés dans cette voiture2. Cette découverte invraisemblable a remué beaucoup de controverses3 parmi des fervents de Ferrari, et la Scuderia Ferrari est incapable ou peu disposée à identifier officiellement la voiture, excepté pour noter que leurs enregistrements sont détruits. Cette armature tubulaire semble être un P3 modifié pour tenir un moteur P4, comme c'était le cas pour la 0846 exclusivement, et les dommages de deux accidents de courses contemporaines apparaissent bien sur l'armature. La transmission de la voiture, les culasses du moteur, et le support de direction incluent également des marquages de contrôles du Mans, les liant à la P3 0846 et à la P 3/4 0846 de 1966 et de 1967. La P3/4 a été très endommagé dans un accident au Mans et a été ferraillé par Ferrari4.

    Une seule 330 P 3/4 et trois 330 P4 ont été construites au total:

    • 0846 (détruite)
    • 0856
    • 0858
    • 0860

    Ferrari a autorisé David Piper à construire des répliques officielles des 330 dans les années 60 :

    • 0900/0900a,...

    En raison de sa grande renommée et son esthétique, plus d'une centaines de réplique de P4 de conception diverse ont été construites. Une réplique de P4 de haute qualité établie avec un véritable moteur Ferrari (par exemple un 400i V12) peut être commandé pour au 200 000 dollars, mais les plus simples (souvent avec des moteurs Rover et des boîtes de vitesse Renault) peuvent être vendues pour 50 000 dollars.

     

     

     

     

     

    http://img222.imageshack.us/img222/2853/84628fs.jpg

    Informations générales
    Catégorie: Course/Rallye/Enduro
    Année de première édition: 1967
    Année de dernière édition: 1967
     
    Le moteur
    Type de moteur: V12 type 237 à 60° en Aluminium
    Disposition: Longitudinale centrale arrière
    Nombre de soupapes: 36 soupape(s)
    Énergie: Essence
    Cylindrée: 3967 cm³
    Alésage course: 77 x 71 mm
    Compression: 11.0:1
    Distribution: 2 ACT
    Alimentation: Injection Lucas
    Puissance: 450 ch à 8000 tr/min
     
    La transmission
    Type de transmission: Propulsion
    Boîte de vitesses: Manuelle 5 rapports
     
    Le châssis et les roues
    Suspensions avant: Roues indépendantes, quadrilatères défomables, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques
    Suspensions arrière: Roues indépendantes, quadrilatères défomables, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques
    Freins avant: Disques autoventilés Girling
    Freins arrière: Disques autoventilés Girling
    Pneus avant: Firestone 10.15-15
    Pneus arrière: Firestone 12.15-15
     
    Les dimensions
    Longueur: 4185 mm
    Largeur: 1810 mm
    Hauteur: 1000 mm
    Empattement: 2400 mm
    Voies avant: 1488 mm
    Voies arrière: 1450 mm
    Poids: 792 kg
    Reservoir: 114 litres
     
    Les performances
    Vitesse maximale: 338 km/h
    Rapport Poids/Puissance: 1.76 kg/ch
    Rapport Puissance/Litre: 113.436 ch/litre

     

    Sources: Wikipédia & auto-museum.net

     

    http://passionnemans.free.fr/histoire/ferrari/ferrari_03/ferrari_330P4_1.jpg

     

    Un p'tit tour pour le fun:

     

     

    Repost 0
    8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 18:40

    Ferrari 330 GTS - 01

    Ferrari 330 GTS - 02

    Ferrari 330 GTS - 03

    Ferrari 330 GTS - 04

    Ferrari 330 GTS - 05

    Ferrari 330 GTS - 06

    Ferrari 330 GTS - 07

    Repost 0
    8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 18:22

    http://images.caradisiac.com/logos/8/5/9/3/148593/S7-Photos-du-jour-Ferrari-330-GTS-Sport-Collection-61149.jpg

     

    Méconnue la Ferrari 330 GTS est une voiture extraordinaire qui sait donner des plaisirs simples et raffinés, combinés à toute la magie que peut offrir une vraie Ferrari.
    Typée comme une vraie grand tourisme, elle offre un habitacle généreux et confortable incitant aux longues virées légèrement sportives. Si les lignes signées Pininfarina régalent les yeux, les oreilles sont aussi à la fête avec une belle symphonie. Celle d'un V12 développant une puissance impressionnante de 300 chevaux.
    Même si les performances pures ne sont pas son objectif premier, elle se permet toutefois de pointer à 240 km/h dans un sonorité rocailleuse et libérée.
    http://images.caradisiac.com/images/1/1/4/9/61149/S7-Photos-du-jour-Ferrari-330-GTS-Sport-Collection-194447.jpghttp://images.caradisiac.com/images/1/1/4/9/61149/S7-Photos-du-jour-Ferrari-330-GTS-Sport-Collection-194448.jpgsource: caradisiac.com
    La version sport de la 330 GTC a été présenté au Paris Motor Show en Octobre 1966. Elle a le même V12 que la 330 GTC coupé qui a été développé à partir du moteur de la 400 Superamerica. Pininfarina a de nouveau conçu la livrée de cette version.
    Technique:
    Moteur:
    Type: front, longitudinal 60° V12
    Bore/stroke: 77 x 71 mm
    Unitary displacement: 330.62 cc
    Total displacement: 3967.44 cc
    Compression ratio: 8.8 : 1
    Maximum power: 221 kW (300 hp) at 7000 rpm
    Power per litre: 76 hp/l
    Valve actuation: single overhead camshaft per bank, two valves per cylinder
    Fuel feed: three Weber 40 DCZ/6 or 40 DFI/2 carburettors
    Ignition: single spark plug per cylinder, two coils
    Lubrication: wet sump
    Clutch: single-plate
    Châssis:
    Frame: tubular steel
    Front suspension: independent, unequal-length wishbones, coil springs over telescopic shock absorbers, anti-roll bar
    Rear suspension: independent, unequal-length wishbones, coil springs over telescopic shock absorbers, anti-roll bar
    Brakes: discs
    Transmission: 5-speed + reverse
    Steering: worm and roller
    Fuel tank: capacity 90 litres
    Front tyres: 205 x 14
    Rear tyres: 205 x 14
    Dimensions:
    Type: two-seater spider
    Length: 4430 mm
    Width: 1675 mm
    Height: 1250 mm
    Wheelbase: 2400 mm
    Front track: 1401 mm
    Rear track: 1417 mm
    Weight: 1200 kg (dry)
    Vitesse maxi: 242 km/h
    source: Ferrari officiel

    Un montage vidéo + photos d'une 330 GTS restaurée:
    http://files.conceptcarz.com/img/Ferrari/67_Ferrari_330GTS_Spyder_KM-07_EC-01.jpg
    Repost 0