Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ferrari Helldo Collection
  • Ferrari Helldo Collection
  • : Ma modeste collection de miniatures Ferrari au 1/43ème et quelques 1/18ème, des news sur Ferrari et la Scuderia, présentation des modèles de la marque aussi bien GT que F1
  • Contact

Choose your language

Recherche

Statistiques

Compteur Global

Sondage

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 10:41

Source: Ferrari F1

 

Fernando Alonso

 

Fernando Alonso a produit une nouvelle course remarquable pour prendre sa troisième victoire de la saison et accroître son avance à plus de 30 points au championnat des pilotes, sur son plus proche rival, Mark Webber, qui n’a franchi la ligne qu’à la huitième place.


Dans l’autre Ferrari F2012, Felipe Massa a eu une nouvelle course difficile, qui a commencée avec une collision peu après le départ ce qui l’a forcé à rentrer aux stands pour changer son aileron avant. Le Brésilien qui a repris la piste en 21ème position a réussi à terminer la course douzième. Alonso a mené une course très difficile, mais a réussi à garder la tête du début à la fin : il a fait un départ canon dont l’Espagnol a le secret et a parfaitement géré l’écart par rapport à Vettel dans le Red Bull, puis Button dans la McLaren, l’écart avec ses poursuivant se maintenant autour d’une seconde. A la fin, le pilote anglais s’est fait rattrapé par Sebastian Vettel qui termine en deuxième position son Grand Prix à domicile.


La prochaine manche du championnat se déroulera dans une semaine sur le Hungaroring, en Hongrie, puis ce sera le temps de la pause estivale.


Résultat complet :

  • 1    Fernando Alonso     Ferrari
  • 2    Sebastian Vettel     Red Bull Racing-Renault **
  • 3    Jenson Button     McLaren-Mercedes
  • 4    Kimi Räikkönen     Lotus-Renault
  • 5    Kamui Kobayashi     Sauber-Ferrari
  • 6    Sergio Perez     Sauber-Ferrari
  • 7    Michael Schumacher     Mercedes
  • 8    Mark Webber     Red Bull Racing-Renault
  • 9    Nico Hulkenberg     Force India-Mercedes
  • 10    Nico Rosberg     Mercedes
  • 11    Paul di Resta     Force India-Mercedes
  • 12    Felipe Massa     Ferrari
  • 13    Daniel Ricciardo     STR-Ferrari
  • 14    Jean-Eric Vergne     STR-Ferrari
  • 15    Pastor Maldonado     Williams-Renault
  • 16    Vitaly Petrov     Caterham-Renault
  • 17    Bruno Senna     Williams-Renault
  • 18    Romain Grosjean     Lotus-Renault
  • 19    Heikki Kovalainen     Caterham-Renault
  • 20    Charles Pic     Marussia-Cosworth
  • 21    Pedro de la Rosa     HRT-Cosworth
  • 22    Timo Glock     Marussia-Cosworth
  • 23    Narain Karthikeyan     HRT-Cosworth
  • Abandon    Lewis Hamilton     McLaren-Mercedes

 

Alonso enfonce le clou, Vettel déclassé

 

Source: Sport.fr

 

Alonso enfonce le clou, Vettel déclassé

Dimanche 22 juillet 2012 - 18:02


L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) a remporté dimanche à Hockenheim le Grand Prix d'Allemagne de Formule 1. L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), qui s'était classé deuxième grâce à un dépassement illicite de Jenson Button (McLaren) dans l'avant-dernier tour, a été pénalisé de 20 secondes et est donc reclassé en 5e place. Une mauvaise opération au classement du championnat du monde.

 

Le dépassement de Vettel sur Button au 66e tour allait faire l'objet d'une enquête des commissaires et la composition définitive du podium était donc incertaine, alors que la 30e victoire d'Alonso en F1, dont trois cette saison (Malaisie, Europe, Allemagne) ne souffre d'aucune contestation possible.

Parti en pole position, Alonso a mené la quasi-totalité de la course, sauf au moment de son premier arrêt au stand, au 18e tour, quand Vettel en a profité pour passer en tête pendant quelques minutes. "Nous n'étions peut-être pas les plus rapides aujourd'hui, mais j'ai réussi à garder ma place", a réagi Alonso sur le podium.

Le deuxième arrêt au stand a permis à Button de prendre provisoirement la 2e place à Vettel, ressorti juste derrière lui au bout de la ligne droite des stands, puis l'Allemand a réussi à reprendre cette 2e place à l'avant-dernier tour, devant son public, mais en passant largement sur la bordure de la piste, d'où l'enquête des commissaires annoncée dès l'arrivée par le direction de course.

C'est la 3e victoire d'Alonso cette saison, après la Malaisie et le GP d'Europe, devant son public, à Valence, et l'Espagnol fait la bonne opération du jour en creusant un peu l'écart sur Vettel, parti à côté de lui sur la première ligne.

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), arrivé 2e, a été pénalisé de 20 secondes pour un dépassement litigieux sur le Britannique Jenson Button (McLaren), au 66e tour, et termine 5e de la course.

Le podium est donc complété par le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), derrière Button 2e, et l'Espagnol Fernando Alonso, le vainqueur qui creuse encore plus l'écart sur Vettel au classement du Championnat du monde, après 10 manches.

Peu avant 17h00 locales, dans le bâtiment de la direction de course, Vettel était encore en train de s'expliquer auprès des commissaires de course. La sanction est tombée vers 17h30, annoncée en salle de presse par un porte-parole de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Les commissaires ont examiné les données informatiques, entendu les deux pilotes concernés, et jugé que Vettel avait obtenu un avantage en passant en dehors de la piste, pour doubler Button.

"Je n'ai aucun commentaire à faire, les images de la télévision parlent d'elles-même", avait dit Button après l'arrivée, en conférence de presse.

La pénalité habituelle dans ce cas, si le pilote n'a pas immédiatement reculé d'une place sur la piste, est d'un passage à allure réduite dans les stands, ce qui n'était pas possible vu que la course était finie, ou de 20 secondes appliquées au classement final. C'est ce cas de figure qui a été retenu.

Vettel perd donc sa 2e place et se retrouve 5e, entre les deux Sauber du Japonais Kamui Kobayashi, désormais 4e, et du Mexicain Sergio Pérez, 6e.

 

Fernando Alonso - GP d'Allemagne

Source: Ferrari F1

 

La Scuderia Ferrari analyse le GP d’Allemagne

 

Troisième victoire de la saison pour la Scuderia Ferrari, une fois de plus grâce à Fernando Alonso. C’est la 30ème victoire de l’Espagnol pour 188 départs en course, la troisième en dix apparitions au Grand Prix d’Allemagne et la neuvième au volant d’une voiture du Cheval Cabré. La Scuderia atteint donc un total de 219 victoires, en 841 Grands Prix, avec pas moins de 21 d’entre elles obtenues en Allemagne. A la mi-parcours du championnat, Fernando mène le classement des pilotes avec 154 points, 34 de plus que son plus proche rival. La course de Felipe a été ruinée par un accident au départ. Felipe a terminé 12ème et reste à 23 points au championnat. L’équipe a consolidé la deuxième place au championnat des constructeurs, en réduisant légèrement l’écart avec le leader et en augmentant son avantage sur l’équipe classée troisième. 


Luca di Montezemolo : « Je tiens à remercier toute l’équipe et Fernando pour cette fantastique victoire! Hockenheim est dans un pays qui abrite quelques-uns des plus grands constructeurs automobiles du monde et qui a une grande tradition en Formule 1. Une Ferrari était dans la position de numéro un sur la piste, hier, sur piste humide et aujourd’hui sur le sec. Je suis fier du travail extraordinaire que l’équipe a fait sur la piste et à l’usine au cours de ces derniers mois. Nous devons continuer comme ça ».

 

Stefano Domenicali : « C’était comme une qualification à 67 tours! Je trouve difficile de se souvenir en regardant de la paroi des stands à quel point cette course a été serrée dès le départ jusqu’au drapeau à damier. Fernando a été parfait : pas une erreur, pas une seul hésitation, poussant au maximum pendant une heure et demie. Quel pilote! L’équipe a aussi été super, gérant tout à la perfection. Nous nous attendions à faire face à une concurrence dure et ce fut le cas : pour garder une avance sur eux, nous avons dû faire un meilleur travail. Une déception pour Felipe qui avait certainement le rythme pour finir dans les points : sa course a été ruinée par la collision au départ et il ne traverse certainement pas une période de chance en ce moment! Nous arrivons maintenant à ce qui sera une course clé, dans un intervalle d’une semaine, à Budapest, puis nous serons en mesure de faire une pause pour respirer un instant. Nous savons que nous avons encore beaucoup de travail à faire, parce que nous ne sommes toujours pas les plus rapides. Nous avons vu comment les choses peuvent changer rapidement cette saison, donc nous devons rester concentrés au maximum, en particulier sur le front de la fiabilité. Enfin, je tiens à avoir une pensée pour Valerio Catelani et Daniela Bertoneri, qui ont perdu leur vie ce matin dans un accident tragique au Rallye de Lucca : le sport automobile est encore un sport où le risque est toujours présent et il ne faut jamais baisser sa garde concernant la sécurité. C’est le cas en Formule 1 depuis de nombreuses années, grâce aux efforts de la FIA ».

 

 

 


Fernando Alonso : « C’était une course très serrée du début à la fin. Nous n’avons pas eu la voiture la plus rapide. McLaren et Red Bull était un peu plus rapides mais pas assez pour passer. L’équipe a pris quelques décisions stratégiques qui sont arrivées à temps, au moment des deux arrêts je savais que je devais me concentrer, en particulier au virage 6, en défendant ma position en utilisant le KERS. Puis, dans le troisième secteur, il n’y avait pas de place pour les dépassements. J’ai essayé autant que possible de gérer les pneus tout le temps. De toute évidence, je n’ai pas eu un moment de détente, mais je pense que j’étais plus calme que l’équipe dans le garage et sur le mur des stands et que nos fans assis devant leur téléviseur! Si je repense à l’endroit où nous étions à Jerez, ou en Australie à la première course, je tiens à remercier tout le monde à Maranello pour la façon fantastique avec laquelle ils ont réagi à la situation. Après pôle d’hier, sur le mouillé, la voiture semblait être très forte, comme nous l’espérions. Nous devons rester concentrés, éviter les problèmes avec la fiabilité ou avec les arrêts aux stands et je sais que la dessus je peux compter sur la meilleure équipe, une équipe qui est habituée à gagner. Tout ce que j’ai à faire c’est de penser au pilotage et aider l’équipe. Je veux toujours me donner à 100% et travailler jour et nuit pour atteindre cet objectif. Je ne veux pas que quelqu’un vienne en Hongrie mieux préparés que moi, physiquement ou mentalement ou plus motivés que moi et j’essai toujours de gagner cette compétition qui se passe là sur la piste. Je m’attends à être bien à Budapest et il n’ya aucune raison d’être pessimiste. Cependant, je ne peux pas oublier que Red Bull et McLaren étaient plus rapides. J’ai dit que le mois de Juillet serait crucial, avec 75 points à gagner en quatre semaines et jusqu’à présent nous en avons apporté 43 a notre compteur, nous allons donc essayer de finir le travail en Hongrie ».

 

Felipe Massa : « C’était une course très difficile pour moi, conditionnée par le problème au départ. Je suis bien parti, mais alors une Toro Rosso a ralenti brusquement devant moi et, malgré les tentatives pour l’éviter, je l’ai touché avec l’aileron avant. J’ai perdu tellement de temps à revenir aux stands que ma course était pratiquement terminée à ce moment-là. Les pneus ont bien fonctionné, conformément à nos attentes. Une véritable déception, parce qu’encore aujourd’hui la voiture était très compétitive, comme Fernando l’a démontré, avec une course parfaite pour prendre une victoire bien méritée, qui est extrêmement importante pour lui et pour toute l’équipe. Évidemment, je ne suis pas heureux aujourd’hui, mais le fait que je puisse compter sur une voiture qui est de mieux en mieux tout le temps en termes de performances, me donne confiance pour le reste de la saison. Nous devons améliorer la situation en qualification, pour essayer de partir plus haut sur la grille : c’est la meilleure façon d’éviter des problèmes au départ, comme celui dans lequel j’ai été pris cet après-midi. Je pense que nous devrions être dans le rythme en Hongrie, comme cela a été le cas dans les dernières courses ».

 

Pat Fry : « Encore une fois, Fernando a été fantastique. Il a tiré le meilleur parti de la pole au départ, puis il a attendu d’avoir construit une fenêtre utile dans laquelle faire le premier arrêt et il a réussi à faire prendre de l’avance de ses principaux rivaux. Une fois qu’il était sur les médiums, les premiers tours ont été assez difficiles : Vettel et Button ont pu revenir, mais notre pilote a été brillant dans la gestion de la situation et n’a jamais prêter le flan à une attaque. Puis ce fut Button qui est rentré au stand plus tôt, mais nous avons eu assez d’avance pour être en mesure de réagir immédiatement sans courir le risque d’être dépassé. L’équipe a aussi été à l’aise dans les arrêts aux stands et le garage à distance de Maranello a joué un rôle important aussi, comme ce fut le cas hier en qualifications. Nous sommes déçus pour Felipe qui a payé un prix élevé pour l’accrochage au départ. Nous avons essayé de le faire revenir dans la course en voyant si on pouvait faire un seul arrêt, mais il était clair que ce n’était pas possible. Une déception, parce que le rythme qu’il a montré tout au long de la course aurait certainement vu le voir terminer dans les points, même en partant de si loin sur la grille. Nous n’avons pas encore la voiture la plus rapide : nous étions conscients de cela et nous l’avons vu encore aujourd’hui. Nous devons continuer à travailler dur pour atteindre cet objectif, mais c’est certainement gratifiant de mettre fin à la première moitié de la saison avec notre pilote à la tête du classement… ».

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Helldoween - dans News
commenter cet article

commentaires