Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ferrari Helldo Collection
  • Ferrari Helldo Collection
  • : Ma modeste collection de miniatures Ferrari au 1/43ème et quelques 1/18ème, des news sur Ferrari et la Scuderia, présentation des modèles de la marque aussi bien GT que F1
  • Contact

Choose your language

Recherche

Statistiques

Compteur Global

Sondage

4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 16:17

Source: Ferrari F1 - Ferrari World - MotorTV

 

http://img11.hostingpics.net/pics/209776AF12012CircuitSPA1.jpg

Grille de départ complète du GP de Belgique

 

Jenson Button a pris la pole position pour le Grand Prix de Belgique de demain, qualifiant sa McLaren en 1.47.573. Étonnamment, en second place, il y a la Sauber de Kamui Kobayashi (1.47.871) et Pastor Maldonado troisième avec Williams en 1.47.893. 

Malgré tout ses efforts, Fernando Alonso a dû se contenter de la sixième place, derrière Raikkonen pour Lotus et la Sauber de Perez, qui étaient respectivement quatrième et cinquième. Une petite note positive néanmoins, concernant le championnat, le pilote espagnol de Ferrari est devant ses plus proches rivaux : Webber (Red Bull) s’est qualifié septième, mais sera pénalisé de cinq places sur la grille pour avoir changé sa boîte de vitesses, et Hamilton est huitième pour McLaren. Quant à Vettel, il n’a pas pu mener sa Red Bull en Q3 et a terminé 11ème.

Felipe Massa qui se débattait avec des problèmes d’équilibre dans l’autre Ferrari n’est pas arrivé en Q3 et partira de la 14ème place avec un temps de 1.49.147.

Sur la grille de départ du GP de Belgique, Webber et Rosberg seront tous les deux pénalisés de 5 places pour avoir changé de boite de vitesse.

Mise à jour : Pastor Maldonado sera pénalisé de 3 places pour avoir bloqué Nico Hulkenberg en Q1. Fernando Alonso récupère la cinquième place.

 

Résultat des qualifications :

  • 1    Jenson Button     McLaren-Mercedes
  • 2    Kamui Kobayashi     Sauber-Ferrari
  • 3    Pastor Maldonado     Williams-Renault
  • 4    Kimi Räikkönen     Lotus-Renault
  • 5    Sergio Perez     Sauber-Ferrari
  • 6    Fernando Alonso     Ferrari
  • 7    Mark Webber     Red Bull Racing-Renault
  • 8    Lewis Hamilton     McLaren-Mercedes
  • 9    Romain Grosjean     Lotus-Renault
  • 10    Paul di Resta     Force India-Mercedes
  • 11    Sebastian Vettel     Red Bull Racing-Renault
  • 12    Nico Hulkenberg     Force India-Mercedes
  • 13    Michael Schumacher     Mercedes
  • 14    Felipe Massa     Ferrari
  • 15    Jean-Eric Vergne     STR-Ferrari
  • 16    Daniel Ricciardo     STR-Ferrari
  • 17    Bruno Senna     Williams-Renault
  • 18    Nico Rosberg     Mercedes
  • 19    Heikki Kovalainen     Caterham-Renault
  • 20    Vitaly Petrov     Caterham-Renault
  • 21    Timo Glock     Marussia-Cosworth
  • 22    Pedro de la Rosa     HRT-Cosworth
  • 23    Charles Pic     Marussia-Cosworth
  • 24    Narain Karthikeyan     HRT-Cosworth

Résultat complet du GP de Belgique

 

Le Grand Prix de Belgique de Fernando Alonso a connu une fin prématurée… il a été pris dans un carambolage au premier virage de la course. Il a vu la voiture de Sébastien Grosjean lui passer par-dessus la tête et a pris un mauvais coup, mais heureusement il n’a pas été blessé.  Un bon départ de la cinquième position a permis à l’espagnol de la Scuderia Ferrari de prendre une place, mais quelques instants plus tard, il s’est retrouvé dans un amas de voiture accidentées. Hamilton dans la McLaren, et la Sauber de Perez ont également fini leur course au premier virage. Alonso n’a rien pu faire pour éviter la mêlée, qui a complètement détruit l’arrière et le côté de la Ferrari F2012.

 

 

 

 

 

Dans l’autre Ferrari, Felipe Massa a passé un meilleur moment, remontant de la 14ème place pour finir cinquième à la fin. Le Brésilien a mené une lutte serrée avec Webber dans la Red Bull, et l’a devancé pour ce qui pourrait être une position importante en vue du championnat.

Jenson Button a mené une course sans accrocs, parti de la pole position il n’a jamais été inquiété jusqu’au drapeau a damier. Sur le podium avec lui, Vettel a terminé deuxième dans la Red Bull et Raikkonen troisième dans la Lotus.

 

  • 1    Jenson Button     McLaren-Mercedes
  • 2    Sebastian Vettel     Red Bull Racing-Renault
  • 3    Kimi Räikkönen     Lotus-Renault
  • 4    Nico Hulkenberg     Force India-Mercedes
  • 5    Felipe Massa     Ferrari
  • 6    Mark Webber     Red Bull Racing-Renault
  • 7    Michael Schumacher     Mercedes
  • 8    Jean-Eric Vergne     STR-Ferrari
  • 9    Daniel Ricciardo     STR-Ferrari
  • 10    Paul di Resta     Force India-Mercedes
  • 11    Nico Rosberg     Mercedes
  • 12    Bruno Senna     Williams-Renault
  • 13    Kamui Kobayashi     Sauber-Ferrari
  • 14    Vitaly Petrov     Caterham-Renault
  • 15    Timo Glock     Marussia-Cosworth
  • 16    Charles Pic     Marussia-Cosworth
  • 17    Heikki Kovalainen     Caterham-Renault
  • 18    Pedro de la Rosa     HRT-Cosworth
  • Ab     Narain Karthikeyan     HRT-Cosworth
  • Ab     Pastor Maldonado     Williams-Renault
  • Ab     Sergio Perez     Sauber-Ferrari
  • Ab     Fernando Alonso     Ferrari
  • Ab     Lewis Hamilton     McLaren-Mercedes
  • Ab     Romain Grosjean     Lotus-Renault

 

http://www.f1-fansite.com/wp-content/uploads/2012/09/F1-Fansite.com-HD-Wallpaper-2012-Belgium-F1-GP_11.jpg

Analyse du GP de Belgique

 

Seulement dix points pour la Scuderia Ferrari à la fin du GP de Belgique, grâce à une cinquième place de Felipe Massa qui a géré une grande remontée depuis la quatorzième place sur la grille. La course de Fernando Alonso a duré une poignée de mètres, 290 pour être précis. L’Espagnol a été très durement touché, d’abord par Grosjean puis par Hamilton. Après douze Grands Prix, Fernando est toujours en tête du classement pilotes, mais son avantage s’est considérablement réduit à seulement 24 points, et Felipe est passée au onzième rang. La Scuderia est toujours au quatrième rang des constructeurs mais a perdu du terrain par rapports aux leaders.


Stefano Domenicali : « D’abord les bonnes nouvelles : Fernando va bien. Chacun d’entre nous, et je pense également à tous les fans de Ferrari, est passé par un moment difficile après l’accident, d’autant que nous n’avons pas pu communiquer avec lui. Seulement lorsque nous l’avons vu sortir du cockpit, on a pu laisser échapper un soupir de soulagement et puis nous avons commencé à respirez normalement lorsque nous l’avons vu revenir au garage. Il est évident que c’est une grande déception ce qui est arrivé dès le départ, parce que c’était dans notre aptitude de faire un podium, qui était encore notre cible. Aujourd’hui, la Ferrari F2012 a eu un bon rythme, comme Felipe l’a démontré. Nous sommes contents pour lui, parce qu’un bon résultat c’est ce qui était nécessaire en ce moment de la saison. Concernant l’accident, je peux seulement attendre le jugement de la FIA : ce qui est certain c’est que, il vaudrait mieux que, dès les premières formules, des règles relatives aux comportements sur la piste soient appliquées de façon inflexibles, pour avoir des pilotes aussi bien préparés que possible quand ils arrivent au plus haut niveau du sport automobile. Mon devoir, en tant que responsable de l’équipe est de m’assurer que chacun se concentre sur ses propres tâches, surtout dans les moments difficiles : c’est pourquoi nous devons maintenant mettre rapidement cette journée derrière nous et regarder vers le prochain Grand Prix, celui de Monza, une piste qui nous est particulièrement chère ».

 

 

 

 

 

Felipe Massa : « C’était une belle course et cinquième est un résultat exceptionnel, si vous pensez à l’endroit d’où j’ai commencé. Au départ, je suis parvenu à passer deux Red Bulls, mais ensuite j’ai dû zigzaguer pour éviter l’enchevêtrement des voitures dont celle de Fernando et j’ai perdu presque tout le terrain que j’avais gagné dans les premiers mètres. Je suis très désolé pour ce qui s’est passé pour mon co-équipier, car je pense qu’il aurait effectivement pu eu un bon résultat, étant donné le rythme en course que l’on avait. C’est vrai qu’aujourd’hui encore, je souffrais beaucoup sur le deuxième secteur, mais dans les premier et troisième, j’étais très rapide. L’option d’un seul arrêt n’était pas possible pour nous, alors nous avons fait le bon choix, en réussissant à être très rapide quand nous devions l’être. J’ignore si cette course change quoi que ce soit concernant mon avenir, mais je suis très satisfait, autant que j’étais très déçu hier soir, car sur cette piste j’ai suis toujours été très bien. Maintenant, nous allons à Monza, notre course maison : la piste est différente de toutes les autres, et donc c’est très difficile à prévoir ce que sera la hiérarchie entre les équipes. Bien sûr il serait merveilleux pour nous d’être compétitifs et d’obtenir un super résultat devant nos supporters qui, j’en suis sûr, vont nous montrer leur soutien passionné ».

 

Fernando Alonso : « Je vais bien, sauf mon épaule gauche qui est un peu blessée : Je suis allé au centre médical immédiatement après l’accident, mais tout va bien, la douleur ne provient que du coup du lapin. Je ne sais pas ce qui s’est produit : j’avais dépassé deux Sauber lorsque j’ai cru être percuté par un train! Immédiatement après l’impact, je suis resté dans le cockpit quelques secondes, mais il y avait le début d’un incendie et avec la mousse des extincteurs je ne pouvais respirer. J’ai essayé de dire par radio à l’équipe que tout allait bien, mais je ne pouvais pas. Je peux maintenant dire que, après avoir eu un accident de ce genre, je suis heureux de pouvoir revenir dans la voiture dans seulement quelques jours. Le niveau de sécurité de ces voitures est très élevé et aujourd’hui nous en avons vu une nouvelle preuve. Je ne suis pas en colère contre Grosjean, il ne l’a vraiment pas fait exprès : j’étais juste au mauvais endroit au mauvais moment. Je crois plutôt que certains pilotes devraient essayer de prendre moins de risques au départ : c’est un peu une tendance actuellement dans les formules junior, mais ce serait mieux, si d’emblée au départ de leur carrière, ils soient habitués à respecter plus strictement les règles concernant le comportement sur la piste. Ce qui s’est passé est une déception, parce que je pense qu’un podium était en effet à portée de main, surtout quand on voit ce que Felipe a démontré sur la piste. Aujourd’hui, on a payé un prix élevé par malchance et, la chance doit nous revenir maintenant : voyons ce qui se passera dans le reste de la saison. On a perdu un peu d’avance sur Vettel, Webber et Raikkonen, mais nous n’avons rien perdu sur Hamilton qui, étant donné la forme de la McLaren, est probablement notre rival le plus dangereux. Maintenant, nous allons à Monza, la course à domicile de Ferrari : traditionnellement les Reds y sont toujours forts, donc espérons que nous pourrons avoir un week-end agréable et donner aux fans de quoi se réjouir, en reconstituant une partie de l’avance que l’on a perdu aujourd’hui ».

 

Fry Pat : « Un grand regret, mais également ou peut être, il faut relativiser : cela peut résumer nos émotions, à la fin de ce grand prix. Le regret est dû au fait qu’aujourd’hui, on aurait pu ramener chez nous un grand résultat pour le championnat avec Fernando, compte tenu notamment de la grande course de Felipe, qui a opéré une grande remontée avec quelques dépassements remarquables. Malheureusement, les incidents comme celui qui a entrainé l’abandon de Fernando font partie de la course, même si ce n’est pas agréable de voir un pilote abandonner après seulement quelques mètres, quand lui et son équipe sont totalement innocents. Il faut relativiser car Fernando va très bien : c’était une situation très risquée, et voir une voiture voler à quelques centimètres au-dessus de son casque nous a arrêté le cœur pendant quelques dixièmes de seconde. Ce qui semble moins bon, c’est sa voiture : il y aura beaucoup de travaux imprévus à faire pour les équipes à Maranello pour qu’elle soit prête pour Monza! Du point de vue technique le résultat de la course montre que la McLaren est très forte sur les circuits très différents comme Budapest and Spa, c’est pourquoi il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir pour arriver à son niveau. Red Bull aussi était compétitive, mais je crois que Fernando aurait pu prendre le dessus s’il avait couru. Nous attendons maintenant avec impatience l’événement spécial qui est Monza, parce qu’il s’agit d’une épreuve sur les terres de la Scuderia, et aussi parce qu’elle a lieu sur une piste qui est désormais unique au calendrier. C’est dur de dire aujourd’hui si nous serons compétitifs au plus haut niveau, mais clairement, nous fera tout ce qui est en notre pouvoir pour réussir ».

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Helldoween - dans News
commenter cet article

commentaires