Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Ferrari Helldo Collection
  • Ferrari Helldo Collection
  • : Ma modeste collection de miniatures Ferrari au 1/43ème et quelques 1/18ème, des news sur Ferrari et la Scuderia, présentation des modèles de la marque aussi bien GT que F1
  • Contact

Choose your language

Recherche

Statistiques

Compteur Global

Sondage

25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 14:06

Source: Ferrari F1

 

Fernando Alonso - GP d'Europe

 

Un Fernando Alonso exceptionnel a remporté le Grand Prix d’Europe aujourd’hui, avec une remontée de la onzième place sur la grille, dont il se rappellera sûrement comme l’une des plus grandes victoires de sa carrière.  Le pilote de la Scuderia Ferrari reprend donc la tête du classement des pilotes. À ses côtés sur le podium étaient Kimi Raikkonen, deuxième pour Lotus et Michael Schumacher troisième dans la Mercedes. Felipe Massa de son côté à eu une course difficile : après un départ éclair qui lui a permis de gagner deux places, le Brésilien a souffert d’un manque d’équilibre sur la voiture et a aussi été à touché lors d’un mouvement agressif du pilote japonais de Sauber, Kamui Kobayashi. Il a du rentrer pour changer le nez endommagé de sa voiture et a rejoint l’arrière du peloton pour finalement arrivé seizième de la course. Sebastian Vettel a abandonné suite à un problème technique et Lewis Hamilton a abandonné après une collision, voyant ainsi l’Espagnol prendre la tête du classement pilote avec 111 points, soit 20 d’avance sur le second placé Mark Webber dans la Red Bull, désormais à 91 points. La prochaine manche du championnat aura lieu à Silverstone pour le Grand Prix d’Angleterre le week-end des 6 à 8 Juillet.

 

  • 1 Fernando Alonso Ferrari
  • 2 Kimi Räikkönen Lotus-Renault
  • 3 Michael Schumacher Mercedes
  • 4 Mark Webber Red Bull Racing-Renault
  • 5 Nico Hulkenberg Force India-Mercedes
  • 6 Nico Rosberg Mercedes
  • 7 Paul di Resta Force India-Mercedes
  • 8 Jenson Button McLaren-Mercedes
  • 9 Sergio Perez Sauber-Ferrari
  • 10 Pastor Maldonado Williams-Renault
  • 11 Bruno Senna Williams-Renault
  • 12 Daniel Ricciardo STR-Ferrari
  • 13 Vitaly Petrov Caterham-Renault
  • 14 Heikki Kovalainen Caterham-Renault
  • 15 Charles Pic Marussia-Cosworth
  • 16 Felipe Massa Ferrari
  • 17 Pedro de la Rosa HRT-Cosworth
  • 18 Narain Karthikeyan HRT-Cosworth
  • 19 Lewis Hamilton McLaren-Mercedes
  • Abandon Romain Grosjean Lotus-Renault
  • Abandon Sebastian Vettel Red Bull Racing-Renault
  • Abandon Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari
  • Abandon Jean-Eric Vergne STR-Ferrari
  • Non participant Timo Glock Marussia-Cosworth

 

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc7/598905_10151041103486970_1146955614_n.jpg

 

Fernando Alonso devient le premier pilote à prendre deux victoires cette saison, l’homme de la Scuderia Ferrari a ainsi enregistré la 29ème victoire de sa carrière, la huitième en 46 courses au volant d’une Ferrari.

 

Luca di Montezemolo : « C’est Ferrari à son meilleur, comme le monde veut la voir! Fernando a été extraordinaire et il est difficile de trouver les mots pour décrire sa course. Je suis très déçu pour Felipe, qui a été vraiment malchanceux : il a été très bon et je suis sûr qu’il aurait pu ramener un bon résultat sans tous les problèmes qu’il a rencontrés. Cette journée a montré l’esprit d’une équipe qui n’abandonne jamais ».

 

Stefano Domenicali : « Nous sommes très heureux de cette victoire, mais nous n’allons pas la garder en tête. Hier, nous avions dit que le résultat des qualifications ne reflétait pas notre potentiel, et je pense que la performance d’aujourd’hui prouve que nous avions raison. Une déception pour Felipe, qui a vraiment été touché avec un malheur après l’autre, d’abord avec les débris qui ont ruiné l’équilibre de sa voiture, puis avec le fait que la période sécurité est arrivée immédiatement après son arrêt et enfin, la collision avec Kobayashi : il était bien parti et avait tout en main pour obtenir un résultat vraiment bon. Fernando a été spectaculaire, en termes d’agressivité et dans la façon dont il a géré la voiture et les pneus. Nous pourrions dire que ce week-end a un parfum très spécial pour lui et la victoire était vraiment émouvante pour lui et toute l’équipe. Aujourd’hui, certains de nos concurrents ont eu des problèmes de fiabilité ce qui rappelle que cet aspect est crucial pour le succès : dans une telle saison très serrée, un abandon a un prix élevé au classement. Nous l’avons dit au début : ces vingt-cinq points ne vous certainement pas nous monter à la tête. Nous sommes bien conscients de comment les choses peuvent changer en un clin d’œil, et nous devons continuer à travailler sur l’amélioration de la performance de la voiture, car elle n’est pas encore au niveau que nous voulons ».

 

 

 

 

 

Fernando Alonso : « Cela a été une journée inoubliable pour moi et je ne peux pas trouver les mots justes pour exprimer mes sentiments! Gagner dans mon pays est une émotion indescriptible : Je me souviens encore de la victoire à Barcelone en 2006 et gagner aujourd’hui à Valence avec cette équipe fantastique, c’est incroyable, surtout après cette période difficile pour l’Espagne. C’est bien que le sport, et je pense aux victoires de l’équipe nationale football et celle de Nadal, pourraient être en mesure de donner aux gens un raison de sourire. Mon arrêt lors du tour de décélération? Je ne sais pas ce qui s’est passé mais, c’est venu au bon moment, parce que j’étais en face des tribunes et j’ai pu faire la fête avec mes fans! Le sport délivre toujours les mêmes leçons en ce sens, il y a des hauts et des bas et les choses changent rapidement. Hier, nous n’avons pas pu arriver en Q3 et aujourd’hui nous avons gagné : cela signifie que nous ne devrions jamais abandonner, jusqu’au drapeau à damier. C’est un beau cadeau pour tous ceux qui sont venus de loin, peut-être même en dormant dans leurs voitures, et qui sont resté dans les tribunes avec cette chaleur torride. Au départ, ce n’était pas facile de prendre des places et j’ai essayé de retarder le freinage au maximum au virage 4, en restant à l’extérieur. Puis j’ai commencé à me frayer un chemin et, après la voiture de sécurité, j’ai commencé à penser qu’un podium pourrait être possible. Ensuite, j’ai attaqué Grosjean et j’ai réussi à le passer, même si j’ai été inquiet d’avoir subi quelques dégâts quand nous nous sommes touché. Après deux ou trois virages, j’ai réalisé que tout allait bien et je me suis détendu. Quand j’ai pris la tête après l’abandon de Vettel, nous espérions tous que les pneus tiendraient jusqu’à la fin. J’ai parlé constamment à mon ingénieur qui m’a dit que je courais sur le même rythme que ceux qui me suivaient : à la fin, il n’y avait plus beaucoup d’écart, mais contrairement au Canada, les autres étaient dans la même situation. C’était très émouvant d’être sur le podium avec Andrea Stella, parce qu’il a aussi travaillé avec Michael et Kimi : il pouvait célébrer de la meilleure façon possible une victoire totalement inattendue, étant donné notre position sur la grille. En repensant à hier, ce qui est arrivé confirme qu’il y a encore beaucoup de travail à faire et nous devons être honnêtes sur ce sujet, pour nous et pour nos fans. Nous ferons tout notre possible pour remporter ce championnat, mais nous n’avons toujours pas la voiture la plus rapide et nous devons pousser pour atteindre cet objectif aussi rapidement que possible ».

 

https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash4/401886_10151037339301970_1812648504_n.jpg

 

Felipe Massa : « Que voulez-vous dire, rien n’est allé droit aujourd’hui! Dès le 8ème tour, j’ai commencé à sentir que quelque chose n’allait à l’arrière de la voiture et, à la fin de la course, l’équipe a constaté des dégâts qui avaient complètement ruiné l’équilibre et le niveau d’appuis aérodynamiques. Après avoir été capable d’attaquer la Force India, j’ai fini par perdre une seconde au tour! Je suis très déçu, car j’avais un bon rythme et pouvait suivre le groupe de Fernando. Ensuite, il y a eu aussi la collision avec Kobayashi et là, tout espoir que j’avais de finir dans les points s’est évaporé. La voiture fonctionnait très bien aujourd’hui et elle était au niveau des meilleurs, je suis heureux pour Fernando, qui a fait une course fantastique pour gagner, mais il y a aussi une certaine amertume car aujourd’hui aurait pu être très agréable pour nous deux ».

 

Pat Fry : « Alors que hier, nous étions peut-être trop sûrs de nous en Q2 et pas particulièrement chanceux, aujourd’hui nous avons fait tout à la perfection avec Fernando, alors que Felipe a été incroyablement malchanceux. Le fait est que ce matin, nous n’aurions jamais pu nous attendre à cette victoire, c’est d’autant plus agréable. Nous avons profité des problèmes de fiabilité des autres, mais cela fait partie du jeu et c’est un rappel de la façon dont il est important de veiller à ce que les voitures soient suffisamment robustes et pas seulement rapide. Fernando a été fantastique, agressif quand il fallait attaquer, et de très intelligent dans la gestion de chaque étape de la course. Nous devons améliorer notre performance parce que ce week-end la Red Bull a montré qu’elle avait fait de nouveau un pas en avant et nous ne sommes pas où nous voulons être, autrement dit, devant tout le monde. Nous avons plus de développements à venir, mais nous sommes parfaitement conscients que nos concurrents ne se tournent pas les pouces. Maintenant, nous pouvons profiter de cette fantastique victoire pour une soirée, une victoire qui est due à tous ceux qui travaillent ici, sur la piste et, surtout, à Maranello. Mais maintenant nous devons nous mettre au travail de nouveau pour être aussi bien préparés que possible pour Silverstone. Nous sommes confrontés à trois courses en quatre semaines et nous ne devons pas nous relâcher, même pas une seconde ».

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Helldoween - dans News
commenter cet article

commentaires